CANSTEM111P : Etude de phase III chez des patients avec un adénocarcinome pancréatique métastatique, BBI-608 (napabucasin) plus nab-Placlitaxel avec gemecitabine.

Essai clinique

Type : Industriel
Statut dans le centre : Fermé
Phase : III
Étape du traitement/prise en charge : Stade métastatique 1er ligne
Date d'ouverture : 31/12/2016
Date clôture : 31/12/2020
Promoteur : Boston Biomedical
Résumé :

1. Bras A : napabucasin + nab-paclitaxel + gemcitabine de façon hebdomadaire

2. Bras B : nab-paclitaxel + gemcitabine de façon hebdomadaire

Domaines/spécialités :
  • Cancers digestifs
    • Pancréas
Pathologies :
  • Tumeur maligne du pancréas - Cim10 : C25
Liens externes :

Critères de population

Sexe : Homme et femme
Age minimum : 18 ans
Critères d’inclusion :
  • PDAC avancé et métastatique confirmé de façon histologique ou cytologique. Le diagnostic définitif de PDAC métastatique sera fait en intégrant les données d'histopathologie dans le contexte des données cliniques et radiographiques. Patients avec îlot de cellules néoplasmes exclus.
  • Ne doit pas avoir reçu précédemment de chimiothérapie ou d'agent expérimental pour le traitement du PDAC métastatique.
  • Thérapie par nab-paclitaxel avec gemcitabine appropriée pour le patient et recommandée par l'investigateur.
  • ECOG avec un indice fonctionnel de 0 ou 1.
  • Patient ayant une ou plusieurs tumeur(s) métastatique(s) pouvant être évaluée(s) par CT scan avec contraste par RECIST 1.1. Les images d'investigation incluent un CT/MRI de la poitrine/de l'abdomen/du pelvis, ou tout autre scan nécessaire pour documenter tous les sites de la maladie ayant été effectué au cours des 14 jours avant la randomisation.
  • Espérance de vie > 12 semaines.
  • Consentement éclairé signé
  • Doit être ≥ 18 ans. En raison du risque accru de sepsie chez les patients de plus de 80 ans, les patients candidats de ce groupe d'âge doivent être soigneusement évalués avant la randomisation de l'étude afin de s'assurer qu'ils sont aptes à recevoir une chimiothérapie. En plus de tous les critères d'inclusion / exclusion énumérés, il convient de faire preuve de jugement clinique en ce qui concerne la susceptibilité des patients à l'infection (y compris, sans toutefois s'y limiter, la présence d'une ascite ou d'un diabète sucré augmentant le risque d'infection). En outre, une attention particulière doit être accordée à la stabilité attendue de leur statut de performance lors de la répétition des cycles de chimiothérapie hebdomadaires. Les patients de ce groupe d'âge ne doivent pas être randomisés au cours de l'étude en cas de doute sur ces considérations.
  • Pour les hommes ou les femmes en âge de procréer: accepter l'utilisation d'un moyen de contraception ou prendre des mesures pour éviter une grossesse pendant l'étude et 180 jours après la dernière dose de nab-paclitaxel et de gemcitabine ou 30 jours pour les patientes et 90 jours patients de sexe masculin, après la dose finale de napabucasine si nab-paclitaxel et gemcitabine n’ont pas été administrés.
  • Les femmes en âge de procréer (WOCBP) doivent subir un test de grossesse sérique ou urinaire négatif dans les 5 jours précédant la randomisation.
  • Le patient dispose de paramètres biologiques adéquats, comme en témoignent les numérations globulaires suivantes (obtenues moins de 14 jours avant la randomisation; les analyses de laboratoire effectuées dans le cadre des normes de traitement avant la signature du consentement éclairé du patient pour l’étude seront acceptables comme laboratoire de référence tant que le test est effectué <14 jours avant la randomisation):

    1. Nombre absolu de neutrophiles (ANC)> 1,5 x 10 ^ 9 / L
    2. Nombre de plaquettes> 100 000 / mm ^ 3 (100 x 10 ^ 9 / L). La transfusion de plaquettes ne doit pas avoir été effectuée dans la semaine qui suit l’évaluation initiale de la numération plaquettaire.
    3. Hémoglobine (HgB)> 9 g / dL. La transfusion de globules rouges ne doit pas obligatoirement être effectuée dans la semaine qui suit l'évaluation initiale de l'Hgb.
  • Le patient présente au départ les niveaux de chimie sanguine suivants (obtenus moins de 14 jours avant la randomisation; les tests de laboratoire effectués dans le cadre des normes de traitement avant la signature du consentement éclairé du patient pour l’étude seront acceptables comme travail de laboratoire de base aussi longtemps que le test est effectué <14 jours avant la randomisation):

    1. AST (SGOT) et ALT (SGPT) ≤ 2,5 × limite supérieure institutionnelle de la normale (LSN) [≤ 5 × LSN en présence de métastases au foie]
    2. Bilirubine totale ≤ 1,5 x LSN en établissement. Si la bilirubine totale est> LSN et <1,5 x LSN, elle ne doit pas augmenter pendant au moins 7 jours.
    3. Créatinine sérique dans les limites normales ou clairance calculée> 60 mL / min / 1,73 m ^ 2 pour les patients présentant des taux de créatinine sérique supérieurs ou inférieurs à la valeur normale en établissement. Si vous utilisez la clairance de la créatinine, vous devez utiliser le poids corporel réel pour calculer la clairance de la créatinine (par exemple, à l'aide de la formule Cockcroft-Gault). Pour les patients ayant un indice de masse corporelle (IMC)> 30 kg / m ^ 2, le poids corporel maigre doit être utilisé à la place.
  • Des études de coagulation acceptables sont effectuées chez les patients non sous anticoagulants (obtenus <14 jours avant la randomisation; les tests de laboratoire effectués dans le cadre des normes de traitement avant la signature du consentement éclairé du patient pour l’étude seront acceptables comme tests de laboratoire de base aussi longtemps que les tests sont effectués < 14 jours avant la randomisation), comme en témoignent le temps de prothrombine (PT) et le temps de thromboplastine partiel (PTT) sous ou dans les limites de la normale (+ 15%).

    Les patients sous anticoagulation doivent avoir des valeurs de coagulation dans la plage thérapeutique appropriée pour l'indication anti-coagulation.

  • Les résultats de l'analyse d'urine du patient ne présentent aucune anomalie cliniquement significative (obtenue moins de 14 jours avant la randomisation; les tests de laboratoire effectués dans le cadre des normes de traitement avant la signature du consentement éclairé du patient pour l'étude seront acceptables comme travail de laboratoire de base aussi longtemps que le test est effectué <14 jours avant la randomisation).
  • Le patient doit avoir un état nutritionnel adéquat avec un indice de masse corporelle (IMC)> 18 kg / m ^ 2 et un poids corporel supérieur à 40 kg avec une albumine sérique> 3 g / dL.
  • Les évaluations de laboratoire de base doivent être effectuées dans les 14 jours précédant la randomisation et certaines doivent être répétées moins de 72 heures avant la randomisation.
  • Les patients nécessitant un stent biliaire doivent être posés plus de 7 jours avant le dépistage.
  • Les symptômes de la douleur doivent être stables (niveau tolérable inférieur ou égal à 2).
  • Seuls les patients avec un tissu tumoral archivistique disponible doivent consentir à la fourniture d'un (des) chercheur (s) et confirmer l'accès et accepter de soumettre un bloc représentatif de paraffine fixé au formaldéhyde du tissu tumoral afin que les analyses de marqueur corrélatif spécifiques (Études corrélatives) de ce protocole peut être menée. La soumission du tissu ne doit pas nécessairement se produire avant la randomisation. Lorsque la réglementation du centre local interdit la soumission de blocs de tissu tumoral, on préfère deux noyaux de tumeur de 2 mm du bloc et 5 à 20 lames non colorées de coupes entières de tissu tumoral représentatif. Lorsqu'il n'est pas possible d'obtenir deux noyaux de tumeur de 2 mm du bloc, 5 à 20 lames non colorées de tissu tumoral représentatif sont également acceptables. Si aucun tissu tumoral préalablement réséqué ou biopsié n’existe ou n’est disponible,
  • Le patient doit consentir à la fourniture d'un échantillon de sang afin que les analyses de marqueur de corrélation spécifiques (études corrélatives) puissent être effectuées.
  • Les patients doivent être accessibles pour le traitement et le suivi. Les patients inscrits à cet essai doivent recevoir un traitement de protocole et être suivis dans le centre participant. Cela implique que des limites géographiques raisonnables doivent être imposées aux patients pris en compte pour cet essai. Les investigateurs doivent s'assurer que les patients randomisés dans cet essai seront disponibles pour une documentation complète du traitement, une évaluation de la réponse, des événements indésirables et un suivi.
  • Le traitement protocolaire doit commencer dans les 2 jours calendaires suivant la randomisation du patient pour les patients randomisés dans le bras 1. Les patients randomisés dans le bras 2 doivent commencer le traitement protocolaire dans les 7 jours calendaires suivant la randomisation.
  • Le patient ne reçoit pas de traitement dans le cadre d’une étude clinique simultanée et le patient accepte de ne pas participer à d’autres études cliniques d’intervention au cours de sa participation à cet essai pendant le traitement à l’étude. Les patients participant à des enquêtes ou à des études d'observation sont éligibles pour participer à cette étude.
Critères d’exclusion :
  • Patient sans preuve de maladie métastatique ; patient avec lésion locale persistante après résection chirurgicale d'une lésion primaire.
  • Perte de poids >10% entre la visite de Baseline et les 72 heures précédant la randomisation.
  • N'importe quelle chimiothérapie antérieure, thérapie biologique ou expérimentale pour PDAC.
    • a) Patient ayant reçu une immunothérapie en traitement sans lien avec un cancer, avec une dernière dose < 4 semaines avant le traitement à l’étude seront exclu
    • b) Un traitement par fluoropyrimidine ou par gemcitabine administrée en tant que sensibilisant aux rayonnements en situation adjuvante est autorisée, si la dernière dose a été administrée > 6 mois avant la randomisation 4. Métastases cérébrales ou leptomeningiome exclues, même si elles ont été traitées. 
  • Patients présentant uneascite cliniquement significative ou des épanchements pleuraux.
  • Opération majeure dans les 4 semaines précédant la randomisation.
  • Toute métastase cérébrale ou leptoméningée connue est exclue, même si elle est traitée.
  • Les femmes qui sont enceintes ou qui allaitent. Les femmes ne doivent pas allaiter pendant le traitement à l'étude et pendant 4 semaines après la dernière dose de napabucasine ou sous traitement par le nab-paclitaxel et la gemcitabine et pendant 180 jours après la dernière dose de nab-paclitaxel et de la gemcitabine.
  • Trouble gastro-intestinal qui, de l’avis du chercheur principal, entraverait de manière significative l’absorption d’un agent oral (par exemple, maladie de Crohn active, colite ulcéreuse, résection extensive gastrique et de l’intestin grêle).
  • Impossible ou ne veut pas avaler des gélules de napabucasine chaque jour.
  • Maladie intermittente incontrôlée comprenant notamment une infection en cours ou active, une plaie cliniquement significative non cicatrisante ou en voie de guérison, une insuffisance cardiaque congestive symptomatique, un angor de poitrine instable, une arythmie cardiaque cliniquement significative, une maladie pulmonaire significative (essoufflement au repos ou léger effort), une infection incontrôlée ou une maladie mentale / des situations sociales qui limiteraient le respect des exigences de l’étude.
  • Une hypersensibilité connue à la gemcitabine, aux taxanes ou à l'un de leurs excipients, ou au patient présente l'un des événements décrits dans les sections Contre-indications ou Avertissements et Précautions spéciales du produit ou de son comparateur Résumé des caractéristiques du produit ou informations thérapeutiques. Hypersensibilité possible à la napabucasine ou à l’un des excipients, parmi lesquels les colorants azoïques jaune soleil et le rouge allura.
  • Neuropathie neurosensorielle> grade 2 au départ.
  • Diarrhée chronique non contrôlée> niveau 2 au départ.
  • Patients traités par Warfarin.
  • Patients présentant une ou plusieurs infections bactériennes, virales ou fongiques actives et non contrôlées nécessitant un traitement systémique
  • Patients ayant des antécédents d'autres tumeurs malignes sauf: cancer de la peau sans mélanome traité de manière adéquate, cancer du col de l'utérus traité in situ, ou autres tumeurs solides traitées curativement par chirurgie ou par chirurgie et radiothérapie sans signe de maladie continu depuis> 5 ans .
  • Toute condition de maladie active qui rendrait le traitement de protocole dangereux ou compromettrait la capacité du patient à recevoir un traitement de protocole.
  • Toute condition (p. Ex. Psychologique, géographique, etc.) qui ne permet pas le respect du protocole, y compris les patients qui ont des antécédents de mauvaise observance ou qui ont déjà consommé de l'alcool ou de l'alcool, ou une consommation excessive de boissons alcooliques qui empêcherait de se conformer à la Protocole d'étude. Les patients qui envisagent de prendre des vacances pendant 14 jours consécutifs ou plus au cours de l’étude ne sont pas admissibles.

Centre d'investigation

Nom : Institut de Cancérologie de Lorraine - ICL
Ville : VANDOEUVRE-LES-NANCY (54)
RESPONSABLE MÉDICAL
Aucun responsable médical renseigné
CONTACT TECHNIQUE
Nom : LAURENT
Prénom : Carine
Téléphone : 03 83 59 85 74
Email : icl_proposition_essais@nancy.unicancer.fr

Référentiels Oncologik

Aucun référentiel n'est lié à cet essai.