5HIAA : étude visant à évaluer la valeur diagnostique du dosage des 5 HIAA (acide hydroxyindolacétique) urinaire et plasmatique chez des patients ayant une tumeur neuroendocrine de l’intestin grêle

Essai clinique

Type : Institutionnel
Statut dans le centre : Ouvert
Phase : IV
Étape du traitement/prise en charge : Diagnostic
Date d'ouverture : 16/03/2016
Date clôture : 31/10/2019
Promoteur : CHU de Reims
Résumé :

Les tumeurs neuroendocrines de l’intestin grêle sont des tumeurs rares dérivant des cellules enterochromaffines. Elles produisent habituellement des hormones et notamment des amines comme la sérotonine, qui est la plus fréquemment retrouvée.
Le produit de la dégradation de la sérotonine est le 5 HIAA et son dosage dans les urines de 24h est un marqueur important pour le diagnostic et le suivi des tumeurs neuroendocrines de l’intestin grêle. Cependant, les valeurs normales et la pertinence de son dosage dans les urines de 24h ou les urines nocturnes restent controversées. La chromogranine A est le marqueur biochimique principal des tumeurs neuroendocrines, mais il s’agit d’un marqueur peu spécifique en raison des nombreuses causes de fausse élévation.
Par conséquent, il y a un intérêt à étudier la corrélation des taux plasmatiques de chromogranine A et de 5 HIAA pour évaluer s’il y a également une corrélation avec l’importance de la masse tumorale.

L’objectif de cette étude est d’évaluer la valeur diagnostique du dosage du 5 HIAA (acide hydroxyindolacétique) urinaire et plasmatique chez des patients ayant une tumeur neuroendocrine de l’intestin grêle.

Les patients devront suivre un régime alimentaire pendant les 2 jours précédant le début de l’étude ainsi que pendant les 48h de l’étude. Certains médicaments devront être arrêtés pendant les 2 jours (7 jours pour les inhibiteurs de la pompe à protons) précédant le début de l’étude ainsi que pendant les 48h de l’étude.

Les patients auront des prélèvements sanguins le deuxième et le troisième jour en hospitalisation pour les patients hospitalisés et à domicile pour les patients ambulatoires.

Les patients auront des prélèvements d’urine sur 2 jours consécutifs dans 4 collecteurs en hospitalisation pour les patients hospitalisés et à domicile pour les patients ambulatoires.

Les patients ne seront pas suivis au-delà des 5 jours de durée de la participation du patient à l’étude.

Domaines/spécialités :
  • Cancers digestifs
    • Tumeurs neuro-endocrines gastro-intestinales
Pathologies :
  • Tumeur maligne de l'intestin grêle - Cim10 : C17
Liens externes :

Critères de population

Sexe : Homme et femme
Age minimum : 18 ans
Critères d’inclusion :
  • Age ≥ 18 ans.
  • Tumeur neuroendocrine de l’intestin grêle confirmée histologiquement au moment du diagnostic initial ou lors du suivi.
  • Patient ayant un trouble fonctionnel intestinal diagnostiqué selon les critères de Rome III et ayant eu une iléocoloscopie et un scanner abdominal datant de moins d’un an permettant d’écarter une tumeur neuroendocrine de l’intestin grêle et la présence de tumeurs hépatiques d’allure secondaire.
  • Fonction rénale : clairance de la créatinine ≥ 60 mL/min.
  • Patient affilié ou bénéficiaire d’un régime de sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.

 

Critères d’exclusion :
  • Tumeur neuroendocrine de l’intestin grêle considéré en rémission (pas de maladie mesurable).
  • Insuffisance rénale suspectée ou prouvée sur un prélèvement antérieur.
  • Incontinence urinaire ou patients pour lesquels l’urine n’est pas collectable.
  • Pathologie aiguë ne permettant pas l’arrêt des traitements avant et pendant le recueil (en particulier, pour les pathologies inflammatoires, les inhibiteurs de la pompe à protons, les inhibiteurs de la monoamine oxydase et les inhibiteurs spécifiques de la recapture de la sérotonine).
  • Cancer autre qu’une tumeur neuroendocrine de l’intestin grêle, excepté pour les patients ayant eu un cancer en rémission depuis plus de 2 ans.
  • Traitement antitumoral dans les 3 derniers mois, à l’exception d’analogues de la somatostatine (octréotide, lanréotide).
  • Traitements non autorisés et ne pouvant être arrêtés après évaluation par l’investigateur.
  • Patient ne souhaitant pas suivre le régime alimentaire ou arrêter un traitement avant et pendant le recueil.
  • Patient protégé par la loi.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.

Centre d'investigation

Nom : CHU de Reims
Ville : REIMS
RESPONSABLE MÉDICAL
Nom : Pr CADIOT
Prénom : Guillaume
Téléphone : 03 26 78 78 78
Email : gcadiot@chu-reims.fr
CONTACT TECHNIQUE
Aucun contact technique renseigné

Référentiels Oncologik

Aucun référentiel n'est lié à cet essai.