étude de phase 4 randomisée évaluant l’apport du statut de la méthylation de MGMT (O6-methylguanine-DNA méthyltransférase) comme facteur prédictif de l’efficacité d’agents alkylants, chez des patients ayant une tumeur neuroendocrine localement avancée ou métastatique.

Essai clinique

Type : Institutionnel
Statut dans le centre : Ouvert
Phase : IV
Étape du traitement/prise en charge : Autres
Date d'ouverture : 18/03/2019
Date clôture : 01/07/2021
Promoteur : Hospices Civils de Lyon
Résumé :

Les cellules neuroendocrines sont présentes dans la plupart des organes du corps, y compris dans le tube digestif, le pancréas, la thyroïde et les poumons. Elles reçoivent des signaux du système nerveux et y répondent en fabriquant et en sécrétant des hormones. Ces hormones contrôlent de nombreuses fonctions de l’organisme, comme la digestion et la respiration. Ces cellules neuroendocrines subissent parfois des changements qui rendent leur mode de croissance ou leur comportement anormal. Ces changements peuvent entraîner la formation de tumeurs neuroendocrines.

L’objectif de cette étude est d’évaluer l’apport du statut de la méthylation de MGMT (O6-methylguanine-DNA méthyltransférase) pour prédire l’efficacité d’agents alkylants chez des patients ayant une tumeur neuroendocrine localement avancée ou métastatique.

Les patients seront répartis en 2 groupes en fonction de la méthylation du gène MGMT.

Dans le premier groupe, les patients ayant une tumeur avec MGMT non méthylé seront répartis aléatoirement en deux sous-groupes :

Les patients du premier sous-groupe recevront une chimiothérapie à base d’oxaliplatine de type GEMOX (gemcitabine, oxaliplatine) une fois toutes les 2 semaines ou de type FOLFOX (5-fluorouracile, leucovorine, oxaliplatine) une fois toutes les 2 semaines ou de type CAPOX (capécitabine, oxaliplatine) une fois toutes les 3 semaines.

Les patients du deuxième sous-groupe recevront une chimiothérapie à base d’agents alkylants de type CapTem (capécitabine et témozolomide) une fois toutes les 4 semaines ou de type LV5FU2 (acide folinique, 5-fluorouracile, dacarbazine) une fois toutes les 2 semaines ou LV5FU2-streptozotocine (acide folinique, 5-fluorouracile, streptozotocine) une fois toutes les 2 semaines.

Dans le second groupe, les patients ayant une tumeur avec MGMT méthylé seront répartis aléatoirement en deux sous-groupes :

Les patients du premier sous-groupe recevront une chimiothérapie à base d’oxaliplatine de type GEMOX (gemcitabine, oxaliplatine) une fois toutes les 2 semaines ou de type FOLFOX (5-fluorouracile, leucovorine, oxaliplatine) une fois toutes les 2 semaines ou de type CAPOX (capécitabine, oxaliplatine) une fois toutes les 3 semaines.

Les patients du deuxième sous-groupe recevront une chimiothérapie à base d’agents alkylants de type CapTem (capécitabine et témozolomide) une fois toutes les 4 semaines ou de type LV5FU2-dacarbazine (acide folinique, 5-fluorouracile, dacarbazine) une fois toutes les 2 semaines ou LV5FU2-streptozotocine (acide folinique, 5-fluorouracile, streptozotocine) une fois toutes les 2 semaines.

Les patients seront suivis pendant une durée d’environ 7 mois.

Domaines/spécialités :
  • Cancers digestifs
    • Tumeurs neuro-endocrines gastro-intestinales
    • Tumeurs neuro-endocrines pancréatiques
  • Cancers de la thyroïde et Tumeurs endocrines
    • Tumeurs neuro-endocrines
  • Cancers thoraciques respiratoires
    • Tumeurs neuro-endocrines pulmonaires
  • Oncogénétique
Pathologies :
  • Tumeur maligne des bronches et du poumon - Cim10 : C34
  • Tumeur maligne de la thyroïde - Cim10 : C73
  • Tumeur maligne du pancréas endocrine - Cim10 : C254
  • Tumeur maligne de sièges mal définis de l'appareil digestif - Cim10 : C269

Critères de population

Sexe : Homme et femme
Age minimum : 18 ans
Critères d’inclusion :
  • Âge ≥ 18 ans.
  • Tumeur neuroendocrine (primitive duodéno-pancréatique ou pulmonaire ou inconnue), bien différenciée de grade 1-3, métastatique ou localement avancée, non opérable de manière curative, mesurable selon les critères RECIST v1.1, nécessitant une chimiothérapie systémique cytotoxique validée en réunion de concertation pluridisciplinaire selon les recommandations du TNCD (Thesaurus National de Cancérologie Digestive), et disponibilité d’un échantillon tumoral sous la forme de lames ou d’un bloc en paraffine ou congelé).
  • IRM ou scanner thoraco-abdomino-pelvien avec injection d’agents de contraste réalisé à l’inclusion sauf si déjà réalisé dans les 4 semaines précédant le début du traitement de l’étude.
  • Indice de performance ≤ 1 (OMS).
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et pendant au moins 6 mois après la fin du traitement de l’étude.
  • Patient bénéficiaire ou affilié à un régime de sécurité sociale.
  • Consentement éclairé signé.
Critères d’exclusion :
  • Maladie importante qui ne permet pas d’inclure le patient dans l'étude.
  • Traitement précédent par chimiothérapie à base d'oxaliplatine ou d‘agents alkylants (streptozotocine, dacarbazine ou témozolomide). Les patients ayant reçu un traitement antérieur par un autre type de chimiothérapie (platine-étoposide, FOLFIRI, paclitaxel ou docétaxel) sont autorisés.
  • Contre-indication à tout médicament contenu dans le traitement de chimiothérapie.
  • Patient privé de liberté, sous tutelle ou curatelle.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.

Centre d'investigation

Nom : CHU de Reims
Ville : REIMS
RESPONSABLE MÉDICAL
Nom : Pr CADIOT
Prénom : Guillaume
Téléphone : 03 26 78 78 78
Email : gcadiot@chu-reims.fr
CONTACT TECHNIQUE
Aucun contact technique renseigné

Référentiels Oncologik

  • Carcinomes neuroendocrines bronchiques à grandes cellules