étude de phase 3 randomisée visant à évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance et l’efficacité du durvalumab à dose fixe associé au trémélimumab ou au durvalumab en monothérapie chez des patients ayant des tumeurs solides avancées.

Essai clinique

Type : Industriel
Statut dans le centre : Clos aux inclusions
Phase : III
Étape du traitement/prise en charge : Thérapie ciblée
Date d'ouverture : 17/04/2017
Date clôture : 26/03/2023
Promoteur : AstraZeneca
Progression du cancer: Loco-régional
Résumé :

Les tumeurs solides peuvent se développer dans n’importe quel tissu : peau, muqueuses, os, organes, etc. Ce sont les plus fréquentes puisqu’elles représentent 90 % des cancers humains. 
Certaines cellules cancéreuses ont la capacité d’échapper aux défenses immunitaires qui protègent l’organisme. Les immunothérapies constituent un développement majeur pour les traitements anticancéreux car elles sont capables de stimuler et de mobiliser le système immunitaire du patient contre la tumeur.
Le durvalumab est un anticorps monoclonal humain qui cible l’interaction PD-1 - PD-L1. Cet anticorps est capable de restaurer la fonction cytotoxique des cellules T qui est altérée dans de nombreux cancers. Ces lymphocytes T activés sont de nouveau capables de reconnaître et détruire les cellules cancéreuses. Cette immunothérapie peut être combinée avec d’autres molécules inhibitrices spécifiques pour avoir un effet antitumoral synergique.

L’objectif de cette étude est d’évaluer la sécurité d’emploi, la tolérance et l’efficacité du durvalumab à dose fixe associé au trémélimumab ou au durvalumab en monothérapie chez des patients ayant des tumeurs solides avancées.

Les patients seront répartis en 2 groupes de façon aléatoire.

  • Les patients du premier groupe recevront du durvalumab associé au trémélimumab toutes les 4 semaines pendant un maximum de 4 cures, puis ils recevront du durvalumab seul toutes les 4 semaines.
  • Les patients du deuxième groupe recevront du durvalumab seul toutes les 4 semaines.

Les patients auront une visite de suivi à 90 jours après l’arrêt du traitement, puis ils seront contactés par téléphone ou par voie électronique tous les 3 mois pendant un minimum de 6 mois et un maximum de 5 ans après le début du traitement de l’étude.

Domaines/spécialités :
  • Cancers de la peau
    • Autres cancer de la peau
    • Cancers basocellulaires
    • Mélanome
  • Cancers digestifs
    • Autres cancers digestifs
    • Carcinose péritionéale
    • Colon
    • Estomac
    • Foie –Voie biliaire
    • Œsophage
    • Pancréas
    • Rectum
    • Tumeurs neuro-endocrines gastro-intestinales
    • Tumeurs neuro-endocrines pancréatiques
  • Cancers de la thyroïde et Tumeurs endocrines
    • Autres cancers de la thyroïde
    • Corticosurrénalome
    • Paragangliome
    • Phéochromocytome
    • Thyroide
    • Tumeurs neuro-endocrines
  • Cancers gynécologiques
    • Autres cancers gynécologiques
    • Col de l’utérus
    • Endomètre
    • Ovaire
    • Péritoine
    • Trompe de Fallope
  • Cancers uro-génitaux
    • Autres cancers uro-génitaux
    • Prostate
    • Rein
    • Testicule
    • Vessie
  • Cancers du système nerveux central
    • Autres cancers du système nerveux central
    • Chordome
    • Craniopharyngiome
    • Gliomes
    • Lymphome
    • Médulloblastome
    • Méningiome
    • Méningite carcinomateuse
    • Métastase cérébrale
  • Cancers thoraciques respiratoires
    • Autre cancers thoraciques respiratoires
    • Cancer bronchique à petites cellules
    • Cancer bronchique non à petites cellules
    • Mésothéliome
    • Métastases pulmonaires
    • Tumeur médiastinales
    • Tumeur thymiques
    • Tumeurs neuro-endocrines pulmonaires
  • Cancers des VADS
    • Adénopathie(s) cervicale(s) métastatique(s) de primitif inconnu sans métastase à distance
    • Autre cancers des VADS
    • Carcinome épidermoïde de l'hypopharynx et du larynx
    • Carcinome épidermoïde de l'oropharynx
    • Carcinome épidermoïde de la cavité buccale
    • Carcinome épidermoïde des lèvres
    • Carcinomes nasopharyngés
    • Tumeurs des glandes salivaires
    • Tumeurs malignes nasosinusiennes
  • Cancer du sein
  • Sarcomes (tissus mous et os)
  • Tumeurs stromales gastro-intestinales (GIST)
  • Cancer de site primitif inconnu

Critères de population

Sexe : Homme et femme
Age minimum : 18 ans
Critères d’inclusion :
  • Age ≥ 18 ans.
  • Pour le module A, carcinome du tractus urinaire urothélial ou non-urothélial (y compris la vessie, l’uretère, l’urètre et le bassin rénal) localement avancé ou métastatique, confirmé par histologie ou cytologie.
  • Pour le module A, maladie en progression pendant ou après au moins une ligne de chimiothérapie antérieure à base de platine ou non platine pour une maladie métastatique ou en progression moins de 12 mois après la chimiothérapie adjuvante ou néoadjuvante.
  • Patient pour lequel une chirurgie en intention curative n’est pas indiquée.
  • Poids corporel > 30 kg.
  • Pour le module A, indice de la performance ≤ 2 (OMS).
  • Fonction organique et hématologique adéquates.
  • Test de grossesse sérique négatif.
  • Contraception efficace pour les patients en âge de procréer pendant la durée de l’étude et au moins 6 mois après la fin du traitement de l’étude.
  • Consentement éclairé signé.
Critères d’exclusion :
  • Métastases du système nerveux central non traitées et/ou méningite carcinomateuse identifiées à l’imagerie à la baseline pendant la sélection ou avant la signature du consentement.
  • Maladie intercurrente non contrôlée (infection active ou en cours, insuffisance cardiaque congestive symptomatique, hypertension non contrôlée, angor instable, arythmie cardiaque, maladie pulmonaire interstitielle, condition gastrointestinale sévère chronique associée à une diarrhée ou situations psychiatriques ou sociales qui pourraient limiter la capacité du patient à se conformer aux contraintes du protocole, augmenter le risque d’événements indésirables ou compromettre la capacité du patient à donner son consentement.
  • Trouble auto-immun ou inflammatoire actif ou antérieur documenté (y compris une maladie intestinale inflammatoire (comme une colite ou une maladie de Crohn), une diverticulite (à l’exception d’une diverticulose), un lupus érythémateux systémique, une sarcoïdose ou syndrome de Wegener (granulomatose avec polyangiite, maladie de Graves, arthrite rhumatoïde, hypophysite, uvéite, etc.)).
  • Antécédent d’une autre tumeur maligne primaire, carcinomatose leptoméningée ou immunodéficience primaire active.
  • Traitement antérieur avec un anti-PD-1 ou anti-PD-L1.
  • Chimiothérapie, médicament expérimental, biothérapie ou hormonothérapie concomitante pour le traitement d’un cancer. Le traitement local des lésions isolées en intention palliative est autorisé (ex. chirurgie ou radiothérapie locales).
  • Traitement en cours ou antérieur avec des immunosuppresseurs dans les 14 jours avant le début du traitement avec du durvalumab ou du trémélimumab.
  • Radiothérapie sur plus de 30 % de la moelle osseuse ou avec un champ de radiation dans les 4 semaines avant le début du traitement de l’étude.
  • Vaccin vivant atténué dans les 30 jours avant le début du traitement de l’étude.
  • Chirurgie majeure dans les 28 jours avant le début du traitement de l’étude.
  • Antécédent de greffe allogénique d’un organe.
  • Allergie ou hypersensibilité connues aux médicaments de l’étude ou aux produits de composition biologique similaire aux médicaments de l’étude ou aux excipients des traitements de l’étude.
  • Toxicités non revenues à un grade ≤ 2 (NCI CTCAE) et dues à un traitement anticancéreux antérieur à l’exception d’un vitiligo ou d’une alopécie.
  • Implication dans la planification et/ou la conduite de l’étude.
  • Participation antérieure à cette étude ou participation concomitante à une autre étude clinique ou autre sous-étude de ce protocole sauf s’il s’agit d’une étude clinique observationnelle ou sauf pendant la période de suivi d’une étude interventionnelle.
  • Participation à une autre étude clinique avec un médicament expérimental et prise de tout traitement expérimental anticancéreux dans les 28 derniers jours ou les 5 demi-vies (selon la durée la plus courte) avant le début du traitement de l’étude.
  • Randomisation ou traitement dans le cadre d’une étude clinique avec du durvalumab et/ou du trémélimumab indépendamment du bras de traitement alloué.
  • Sérologie VIH, VHB ou VHC positive.
  • Femme enceinte ou en cours d’allaitement.

Centre d'investigation

Nom : Hôpitaux Universitaires de Strasbourg
Ville : STRASBOURG (67)
RESPONSABLE MÉDICAL
Nom : Dr BARTHELEMY
Prénom : Philippe
Téléphone : Non disponible
Email : p.barthelemy@icans.eu
CONTACT TECHNIQUE
Nom : ROBERT
Prénom : Anais
Téléphone : Non disponible
Email : anais.robert@chru-strasbourg.fr
Nom : ETIENNE
Prénom : Hélène
Téléphone : Non disponible
Email : Helene.ETIENNE@chru-strasbourg.fr
Nom : ANTHONY
Prénom : Anne
Téléphone : Non disponible
Email : anne.anthony@chru-strasbourg.fr

Référentiels Oncologik

  • Ovaire
  • Vagin
  • Vulve
  • Utérus - col
  • Utérus - corps (endomètre)
  • Ostéosarcomes conventionnels
  • Prostate